«Je ne suis pas allée à 'Koh-Lanta’ pour faire un concours de beauté»: critiquée sur son physique, Alexandra réagit

«Je ne suis pas allée à 'Koh-Lanta’ pour faire un concours de beauté»: critiquée sur son physique, Alexandra réagit
Capture d’écran TF1

« Difficile de croire que c’est la même personne », « Ce n’est pas la même que sur ‘Koh-Lanta’ », « Rien à voir avec ‘Koh-Lanta’ », « Plus de charme que sur ‘Koh-Lanta’ », etc. Sur le profil Instagram d’Alexandra, candidate de « Koh-Lanta : les 4 Terres » (dont le prochain épisode est diffusé ce vendredi soir), les remarques sur son physique ne s’arrêtent plus. Les internautes qui la suivent dans le jeu d’aventure ne la reconnaissent pas sur les photos postées sur Instagram. Coquette et féminine dans la vraie vie, Alexandra l’est évidemment beaucoup moins sur le camp, n’ayant pas d’accessoires pour de beauté à disposition, chose logique.

Mais la candidate de l’Est ne s’est pas laissée faire. Les critiques, elle les encaisse, les assume et y répond. « J’ai le droit d’être ‘belle’ sur Instagram et ‘moche’ sur Koh Lanta ou inversement », avait-elle écrit sur une de ses publications il y a quelques jours, interpellant ses abonnés : « Est-ce parce que je suis une fille que je suis jugée sur des trucs superficiels comme la beauté, le poids, le son de ma voix ou les poils ? ». Heureusement, la jeune femme a appris à prendre ses distances avec les critiques, et elle passe au-dessus.

Dans les colonnes du Parisien, elle est également revenue sur ces petites polémiques dues à sa participation à « Koh-Lanta ». « Je savais à quoi je ressemblais sans maquillage et j’avais conscience que ça ferait des remarques faciles », a-t-elle expliqué, énervée que « les filles soient toujours ciblées là-dessus (sur leur physique, ndlr) ». Maquillage ou pas maquillage, Alexandra ne participe pas à l’émission pour jouer la miss : « Je tiens à dire que je ne suis pas allée à ‘Koh-Lanta’ pour faire un concours de beauté… ou même de voix ! », a-t-elle conclu.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern