Accueil Actu Soirmag

Des images inédites montrent que le loup Akela ne se promène plus seul dans les Fagnes (vidéo)

Il se pourrait bien que le loup, repéré pour la première fois en 2019, ne soit plus seul et qu’il ait trouvé son « âme sœur ».

Temps de lecture: 2 min

Ce vendredi 25 décembre, la RTBF a révélé des images exclusives filmées dans la région des Hautes-Fagnes. Sur cette vidéo prise de nuit par une caméra servant à surveiller un terrain de chasse, on repère furtivement deux loups qui se suivent. Le coordinateur du Réseau Loup, Alain Licoppe, a expliqué le pourquoi du comment à nos confrères : « Ces pièges photographiques sont utiles. Ça nous permet de suivre le déplacement des animaux et d’en savoir plus sur les comportements ».

>Le loup, encore méconnu et craint

Le spécialiste pense repérer Akela, ce loup qui a été identifié en août 2020 mais qui avait été repéré pour la première fois en juin 2018 : « Ce qui nous fait dire qu’il s’agit d’un mâle et d’une femelle, c’est qu’on voit bien un individu qui est de bonne corpulence qui correspond à Akela sur le plateau des Hautes-Fagnes. Le second individu est beaucoup plus frêle ». Il se pourrait que la présence de cette femelle mène à une reproduction, « si ça match entre les deux individus ».

>Loups en Belgique: August et Noëlla ont en fait eu cinq louveteaux

La période de reproduction approche et une naissance pour le printemps n’est donc pas à exclure. « On attendait ça depuis deux ans et demi. Akela est un mâle et il attend qu’un individu de l’autre sexe pour former une meute. Il y a des probabilités non négligeables qu’on aura des louveteaux printemps prochain », explique le biologiste Pascal Ghiette à la RTBF. Reste à voir si la louve restera dans la zone, ce qui pourrait aider au développement de la population de loups en Wallonie.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une