«Lupin»: les magasins belges de Decathlon repèrent une incohérence et se moquent de Netflix (photo)

«Lupin»: les magasins belges de Decathlon repèrent une incohérence et se moquent de Netflix (photo)
BelgaImage

C’est une moquerie gentille mais qui pointe un vrai problème dans le scénario de la série « Lupin », disponible depuis peu sur Netflix. Parmi ceux qui l’ont regardée, on trouve des responsables belges des magasins Decathon. Manifestement très attentifs, même aux détails, ceux-ci ont remarqué une incohérence qui n’a pas lieu d’être. Et en l’occurrence, il s’agit... d’une paire de chaussures.

« Oops »

C’est ainsi que le compte Twitter de Decathlon a fait remarquer le problème : « Dis Netflix, tu pensais qu’on ne le verrait pas, mais en 1995, notre marque Artengo n’existait pas encore hein ». Sur l’image, on voit le personnage de celui qui deviendra à l’âge adulte le nouveau Arsène Lupin porter des chaussures qui sont en effet d’une époque différente de la sienne. La scène est censée se dérouler en 1995 alors que la chaussure a été créée par Decathlon en 2006. En guise de réponse à cette remarque taquine, Netflix réplique avec un simple et humoristique « Oops ».

L’échange a été très apprécié sur les réseaux sociaux mais cela a aussi été l’occasion pour d’autres de relever plusieurs incohérences temporelles similaires. C’est par exemple le cas d’une Renault Captur, elle aussi censée se trouver en 1995 alors qu’elle n’est apparue sur le marché qu’en 2013. Pareil pour une Mercedes Classe A créée en 1997 et pour un scooter T-Max vendu dès 2001.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern