Censuré par Instagram, Elie Semoun riposte avec un mini-sketch à la suppression de ses messages (vidéo)

Censuré par Instagram, Elie Semoun riposte avec un mini-sketch à la suppression de ses messages (vidéo)
BelgaImage

Ces dernières années, il n’a eu de cesse de critiquer la xénophobie de son ancien acolyte, Dieudonné. Mais voilà qu’aujourd’hui, il est accusé du même tort par Instagram. Elie Semoun a en effet vu sa dernière vidéo purement et simplement supprimée du réseau social, et ce deux fois de suite, vraisemblablement après des plaintes d’internautes. La blague de l’humoriste envers les communautés portugaise, noire, musulmane et juive n’a pas été appréciée et Instagram a réagi en conséquence en y mettant à la place le message : « publication supprimée pour cause de discours ou symboles haineux ». Une décision aujourd’hui critiquée par Elie Semoun qui a répondu avec humour, toujours sur son compte.

« C’est un peu révélateur de ce qui se passe dans notre société », estime-t-il

Dans sa nouvelle vidéo, l’humoriste a donc voulu s’adresser aux mêmes communautés tout en couvrant leurs noms par des bips, question d’éviter ironiquement toute censure. « Ce n’est pas l’affaire du siècle, je le conçois. Mais c’est vrai qu’il y a quelque temps, Instagram a supprimé une vidéo que j’avais faite où je m’excusais par avance des blagues que je n’avais pas faites auprès des communautés des *bip* et des *bip* et aussi des *bip* et aussi de la communauté des petits *bip* », dit-il. « C’est ridicule. C’est un peu révélateur de ce qui se passe dans notre société. Tout le monde prend tout au premier degré c’est terrible. Voilà c’était juste une petite mise au point, j’espère que je n’aurai pas de problèmes avec la communauté des petits *bip*, que j’embrasse ».

L’humoriste peut d’autant plus s’étonner de cette réaction d’Instagram que lui-même vient d’une famille d’origine juive maghrébine (son père venait de Taza au Maroc et sa mère de Tlemcen en Algérie). « C’est bien la première fois, moi qui ai fait des sketchs sur les homos, les handicapés, les pédophiles, la mort, les djihadistes, l’hôpital, les vieux, les juifs, les Arabes, les Portugais et que sais-je encore, qu’on me censure pour une vidéo où justement je me moque du ridicule et du pathétique de devoir s’excuser pour ça », a réagi l’humoriste sur Twitter.

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • SamTouzani_15

    Sam Touzani: «Je cherche un passeport pour la liberté»

    Dans un petit essai pétri d’humour et d’intelligence, le comédien Sam Touzani dialogue sur l’identité, en toute indépendance.

  • Spallanzani doutait fort que la vie pût surgir spontanément, comme cela était généralement admis à son époque.

    Chasseurs de microbes (5)

    Du XVIIe siècle à Louis Pasteur, Paul De Kruif raconte dans un livre passionnant l’existence hors normes et les découvertes magnifiques de grands savants, pionniers de la science et bienfaiteurs de l’humanité.

  • Bruno Mars

    30 ans de musique en images : 2010

    Pour les 30 ans de Bel RTL, Serge Jonckers anime tous les dimanches «30 ans de musique», une émission spéciale en partenariat avec «Soir mag».