Accueil Actu Soirmag

Justin Trudeau utilise le désormais célèbre «mème» de Bernie Sanders pour faire passer un message

L’image du sénateur américain prise lors de la cérémonie d’investiture de Joe Biden est désormais célèbre et a été détournée de toutes les manières possibles par les internautes.

Temps de lecture: 2 min

Lors de la cérémonie d’investiture du président Joe Biden, les invités ont rivalisé d’élégance pour l’occasion, malgré le froid et les masques obligatoires. Si de nombreuses personnalités ont attiré l’attention des photographes pour diverses raisons, l’un d’eux a particulièrement marqué les internautes : Bernie Sanders. Le sénateur américain est apparu affublé d’une grosse veste, et surtout de moufles. Un cliché le représentant avachi sur sa chaise, les mains gantées croisées, a d’ailleurs rapidement fait le tour du monde et a été détourné de toutes les manières possibles.

Placée dans divers décors, l’image de Bernie Sanders, prise par un photographe de l’AFP, a été utilisée par des milliers d’internautes, dont fait partie Justin Trudeau, le Premier ministre canadien. Il s’est en effet servi, dans un clin d’œil, du désormais célèbre « mème » de Bernie Sanders avec ses moufles, pour inviter ses compatriotes à éviter les voyages et à rester chez eux à cause de la pandémie de Covid-19.

M. Trudeau a ainsi publié samedi sur son compte twitter une photo le montrant en train de donner une conférence de presse devant sa résidence. Derrière lui, on aperçoit le sénateur du Vermont assis sur le perron de la résidence avec la doudoune et les fameuses moufles tricotées qu’il portait lors de l’inauguration du 46ème Président des États-Unis. Le Premier ministre a accompagné la photo d’un texte soulignant à propos de cette « visite » virtuelle du sénateur de 79 ans que ce «  n’est pas le moment de voyager  ». « Restez à la maison. Et par là je veux dire votre propre maison », écrit-il.

M. Trudeau avait insisté vendredi sur la nécessité d’éviter les voyages non-essentiels à l’étranger pour limiter la propagation du coronavirus et n’avait pas écarté la possibilité d’imposer une quarantaine obligatoire dans des hôtels aux frais des voyageurs à leur entrée au Canada. Le Premier ministre rappelle également avec humour dans son tweet qu’un intrus s’était déjà invité à une de ses conférences de presse : son plus jeune fils de 6 ans, dont le visage était brièvement apparu à une fenêtre de sa résidence, il y a un mois.

La rédaction avec AFP

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une