Stades, église, Disneyland, Corcovado: ces lieux insolites qui servent de centres de vaccination (vidéos)

Stades, église, Disneyland, Corcovado: ces lieux insolites qui servent de centres de vaccination (vidéos)
BelgaImage

Cela fait maintenant plus d’un mois que les premiers vaccins sont arrivés et le monde se mobilise pour les distribuer rapidement pour sortir de la crise sanitaire le plus vite possible. En ce sens, des centres de vaccination au style particuliers ont fleuri à travers le monde, parfois dans des sites très célèbres. Petit tour d’horizon des endroits où l’administration du vaccin ressemble à une visite touristique.

Avec la bénédiction du Christ Rédempteur

Le président brésilien a beau faire peu attention au coronavirus, le pays se met en branle pour administrer le vaccin, surtout que le Brésil est le deuxième pays avec le plus de morts du Covid-19 au monde. Pour marquer le coup, certaines doses ont été données au pied du Christ Rédempteur, au Corcovado de Rio de Janeiro. Un panorama inégalable pour un moment salvateur. Certains ont pu fièrement brandir leurs certificats de vaccination devant toute la métropole.

Au stade mais sans ballons

A Marseille, la volonté de la mairie a été de mettre en place un centre que tout le monde pourrait savoir où il se situe. Et dans la cité phocéenne, où le football est roi, c’est bien sûr le temple de l’OM, le Stade Vélodrome, qui remplit cette fonction. « On pourra y mettre en place un grand centre de vaccination », assure le maire Benoît Payan. « Les gens peuvent arriver en métro et on sera prêt à accueillir avec des files d’attente et un respect absolu des gestes barrières tous les Marseillais et Marseillaises qui en ont besoin. C’est un lieu reconnaissable et totem où les Marseillais pourront se faire vacciner, quand on aura des vaccins ». L’idée vient d’être approuvée il y a quelques jours

par l’Olympique de Marseille et par la Ville.

A Londres, la ville a eu exactement la même idée qu’à Marseille, mais avec un lieu encore imposant : le célèbre stade de Wembley. Contrairement à la France, les stocks de vaccins y sont plus nombreux et la distribution a déjà pu commencer dans cette infrastructure. « C'est un endroit si emblématique », s'extasie devant des journalistes de l’AFP Gerardine Heneghan, une septuagénaire

qui s’y est fait vaccinée. « J'adore ! ».

Le vaccin au chœur

Toujours en Angleterre, c’est un lieu tout aussi sacré mais plus spirituel qui sert aujourd’hui de centre de vaccination. La cathédrale de Salisbury, un des édifices les plus importants de l’anglicanisme, accueille en effet désormais des pèlerins d’un nouveau genre. Eux ne viennent pas chercher la protection divine mais celle du vaccin. Pour le doyen de Salisbury, interrogé par The Telegraph, il s’agit ici de continuer à « servir le peuple de Dieu », comme l’Eglise le fait depuis des siècles.

Un peu tour à Disney ?

Autre temple, mais là aussi d’un autre genre : celui des enfants, Disneyland. A cause de la pandémie, tous les parcs d’attraction sont fermés et celui-ci n’y échappe pas. Alors au Disneyland californien, il a été décidé d’accueillir non pas des voitures de visiteurs dans le parking mais un centre de vaccination, aux portes du parc. 7.000 personnes devraient y recevoir leurs doses chaque jour.

Le vaccin à la maison

Et pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, la région de Reims a eu une idée : le Vacci’bus. Ce véhicule se rend de village en village pour y vacciner ceux qui sont bloqués en milieu rural. « (Sans le Vacci'bus) Je ne serais pas venue, parce que j’ai horreur de demander des services aux autres... », confie à l’AFP une retraitée du coin.

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Misha, le bébé miracle

    BelgaImage

    Née à la suite d’une greffe d’utérus, elle est le fruit d’une transmission mère-fille. Une grande première médicale qui rend l’espoir à de nombreuses femmes.