«Claude François était une ordure»: les confessions de l’ancien régisseur de l’Olympia

«Claude François était une ordure»: les confessions de l’ancien régisseur de l’Olympia
Isopix

Pendant des dizaines d’années, Roger Morizot a été le confident de centaines de stars. Régisseur à la salle mythique de l’Olympia, il a vu défiler un paquet d’artistes, qu’il encourageait avant leur entrée en scène, explique Le Figaro.

Aujourd’hui âgé de 91 ans, celui que Sylvie Vartan ou encore Nicoletta surnommait « Doudou » raconte ses souvenirs dans un livre. « De Gilbert Bécaud à Charles Aznavour, Claude François et Johnny Hallyday, je les ai tous vus débuter. Je les ai tous aimés, il le fallait quand on travaillait avec eux, mais il y avait quand même de sacrés tocards. Ceux-là, comme Michel Polnareff et Thierry Le Luron, je les égratigne car ils le méritent », a-t-il confié au Figaro.

Mais un artiste l’a particulièrement énervé au cours de sa carrière de régisseur : Claude François. Pour Roger Morizot, l’interprète de « Bélinda » était carrément « une ordure » : « J’ai failli lui mettre des coups à lui. Il parlait mal à ses danseuses, à ses musiciens, il insultait les techniciens ». Selon ses dires, Claude François s’en serait même pris aux collègues du régisseur. « Je l’ai chopé par le col et je lui ai ordonné de s’excuser auprès d’eux », a raconté Roger Morizot, qui affirme que l’artiste a tout d’abord refusé de le faire.

« Plus tard, Claude François est venu s’excuser devant tout le monde. Il est venu me voir en m’appelant ‘Doudou’ avec sa petite voix mielleuse, mais je l’ai arrêté tout de suite. Je lui ai dit ‘Ah non, certainement pas à moi’ », a confié Roger Morizot. Si l’histoire a fini par s’arranger, il a tout de même toujours « gardé à l’œil » Claude François.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern