Camelione, jeune Belge reprise à The Voice France, s’est offert un duo avec Vianney lors de son audition (vidéo)

Camelione, jeune Belge reprise à The Voice France, s’est offert un duo avec Vianney lors de son audition (vidéo)
Capture d’écran

Cette année, « The Voice France » fait la fête aux Belges. Alors que Nicolas, Youssef et Mentissa ont subjugué les quatre coachs lors des deux premières sessions de blinds, Camelione (Laura de son vrai prénom) et Alyah intègrent elles aussi l’aventure.

La première a d’ailleurs passé une audition un peu spéciale. En interprétant « L’effet de masse » de Maëlle, un titre qui la touche personnellement car elle a été victime de harcèlement scolaire, Camelione a séduit les quatre coachs, mais seuls Vianney et Florent Pagny se sont retournés. Amel Bent a buzzé trop tard, et Marc Lavoine a avoué regretter de ne pas avoir appuyé sur le buzzer. Quoi qu’il en soit, la jeune Camelione était ravie d’intégrer le concours, et a choisi de rejoindre l’équipe de Vianney. Et avant de quitter la scène, la jeune Montoise a demandé à son nouveau coach de chanter avec elle. Si gentiment demandé, Vianney n’a pas refusé et semblait même ravi de reprendre « Les filles d’aujourd’hui » avec son nouveau talent.

Pour Alyah, tout s’est aussi bien déroulé. Si la Neupréenne n’a pas eu droit à un duo sur scène, elle a démontré toute l’ampleur de son talent en reprenant « Unintented » de Muse. Et bingo, sa reprise a fait buzzer Amel Bent, Florent Pagny et Marc Lavoine. Et c’est ce dernier qui a été finalement choisi par Alyah, qui n’est autre que la fille de l'ancien footballeur Ali Lukunku. « Dès que j’ai vu qu’Amel Bent s’était retournée au début de la chanson, j’étais un peu déconcertée. D’une certaine façon, mon stress était parti et de l’autre je devais assurer pour ne pas décevoir les coaches qui s’étaient retournés. C’était, pour moi, l’épreuve la plus compliquée et cela aurait été difficile d’accepter le fait que personne ne se soit retourné sur moi », a confié la jeune artiste à L’Avenir. Mais tout est donc bien qui finit bien pour Alyah, que l’on reverra donc aussi lors de l’étape suivante, les duels.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern