Accusée d’avoir voulu «faire crever» Loana, Sylvie Ortega réagit

belgaimage-146198224-full
ABACAPRESS

Hospitalisée « dans un état très grave » il y a quelques jours, Loana est sortie du silence via un communiqué, diffusé par son ami Eyrl Prayer samedi. Dans le texte, elle accuse Sylvie Ortega de lui avoir fait ingérer « une dose massive de médicaments » pour « la faire crever ».

Cette dernière avait expliqué avoir administré un seul Xanax à Loana, mais d’après le communiqué, ce sont deux Temesta (un anxiolytique), deux Xanax 50 et deux Imovane (un somnifère) qui ont été retrouvés dans l’organisme de la gagnante de Loft Story 1. Le coma de Loana ne serait donc pas dû à une overdose de GHB, comme Sylvie Ortega le prétend.

« L’amie » de la star de l’ex-star de téléréalité « dénie formellement les accusations lui prêtant une responsabilité quant à l’état de santé de Loana », a fait savoir l’avocat de Sylvie Ortega sur Twitter. Et dans une story sur Instagram, Sylvie Ortega elle-même dénonce des accusations « très très graves ». Elle écrit également qu’elle « ne peut pas en vouloir » à Loana car « c’est une personne malade et addict à des substances » qui « essaie de sauver son honneur ». « N’assumant pas, elle rejette la faute sur moi », raconte encore Sylvie Ortega dans sa story. Selon elle, si elle était impliquée dans l’hospitalisation d’urgence de Loana, elle aurait déjà été interpellée par la police.

Saura-t-on un jour ce qu’il s’est passé  ? Rien n’est moins sûr.