Des singes vaccinés pour la première fois contre le Covid-19

belgaimage-71139400-full
BelgaImage

A côté des vaccins Pfizer, Moderna ou encore Astra Zeneca, il en existe un très particulier, lui aussi destiné à lutter contre le coronavirus. Son fabricant : Zoetis. Ce dernier a en effet mis au point un équivalent à destination des animaux. Les premières doses viennent d’être délivrées dans le zoo de San Diego, en Californie, pour traiter plusieurs primates. Ceux-ci sont ainsi devenus les premiers animaux à être vaccinés, humains mis à part évidemment. Une initiative destinée à les protéger d’une maladie qui peut véritablement les affecter.

Un besoin d’agir

En janvier dernier, huit gorilles de San Diego ont en effet été contaminés par le Covid-19. Pour éviter que l’infection ne se propage, les primates touchés ont été placés en quarantaine. Heureusement, ils n’ont eu que des symptômes modérés et ceux-ci se sont rétablis par la suite.

Mais depuis lors, le personnel du zoo craint que cela n’arrive à nouveau. Récemment, ils ont reçu les vaccins de Zoetis et les ont administrés à quatre orangs-outans et cinq bonobos. « Jamais au cours de ma carrière je n'ai eu accès un vaccin expérimental aussi en amont dans le processus, et jamais je n'ai eu une telle envie de l'utiliser », déclare à National Geographic Nadine Lamberski, responsable sanitaire du zoo de San Diego. Le vaccin a notamment été donné à Karen, une femelle orang-outan qui symbolisait toutes les craintes du zoo. En 1994, elle est devenue le premier primate non-humain à subir une opération à cœur ouvert. Au vu de ce passé, elle a été traitée en priorité avec le vaccin.

Puisque le génome humain est très proche de celui de ces différents primates (à hauteur de 98%-99%), ces derniers sont susceptibles d’être non seulement contaminés par le coronavirus mais aussi de subir les mêmes symptomes. L’AFP rappelle ainsi qu’Ebola a décimé les populations de chimpanzés et de gorilles en Afrique.