Jean-Jacques Bourdin s’en prend à RMC après avoir été chassé de la matinale

Belgaimage
Belgaimage

Au mois de juillet 2020, Jean-Jacques Bourdin était évincé de la matinale de RMC, radio sur laquelle il officiait depuis 2001. Huit mois après avoir été chassé, le journaliste a évoqué sa frustration, sa colère et sa déception suite à cette décision qu’il n’a pas bien vécue, lors d’une interview accordée ce week-end au « Journal du Dimanche », rapporte Le Point.

« Je pense avoir très largement contribué non seulement au succès de RMC, mais également à celui des chaînes de télévision qui m’ont emboîté le pas. J’ai trouvé ce moment particulièrement injuste  », fait-il remarquer. Jean-Jacques Bourdin s’en est ensuite pris à RMC, estimant que la radio prendrait une mauvaise direction. S’il a pris garde à ne pas critiquer le travail de la personne qui lui a succédé, la journaliste Apolline de Malherbe, l’animateur a toutefois mis en avant le fait que les audiences de la matinale diminuent depuis son départ forcé.

RMC « a toujours été une radio populaire, proche de l’auditeur, loin de l’entre-soi parisien. Et je ne souhaite pas qu’elle s’égare. Cet éloignement explique sans doute les chiffres actuels  », remarque-t-il. Malgré sa déception, Jean-Jacques Bourdin prévient qu’il ne reviendrait jamais pour redresser la barre. « Je ne reprendrai pas le matin. C’est fini. La page est tournée. J’ai donné 44 ans de ma vie à ce sacerdoce. C’est beaucoup  », a-t-il déclaré au « Journal du Dimanche ».

Sur le même sujet
Radio
 
  • Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel ort vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

  • Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.