PPDA: la liste des témoignages contre l’ancien présentateur s’allonge

BelgaImage
BelgaImage

L’ancien présentateur de TF1 fait les gros titres depuis un mois suite aux accusations et à la plainte déposée par Florence Porcel pour viols. Cette annonce a fait réagir. Des journalistes de TF1 ont, eux aussi, fait part de la réputation de « dragueur lourd » de Patrick Poivre d’Arvor. Il était apparemment connu pour ses comportements déplacés auprès des femmes et l’homme à éviter dans les bureaux.

D’autres journalistes comme Jean-Pierre Pernaud ou Claire Chazal ont pris la défense de Patrick Poivre d’Arvor en expliquant, qu’effectivement, il aimait les femmes, pour autant, il ne les forçait pas. Hier, Le Monde sortait une enquête rassemblant une dizaine de témoignages. Le parquet de Nanterre, en charge de l’enquête, a lui, reçu deux autres témoignages de faits « pouvant être qualifié de viols ». Les femmes n’ont pas porté plainte.

Abus de position dominante

La dizaine de témoignages semble pointer un « abus de position dominante » de la part du journaliste envers ses collègues. Une première journaliste de la rédaction de TF1, Hélène Devynck, était l’une des assistantes de Patrick Poivre d’Arvor de 1991 à 1993. Elle raconte dans au Monde : « C’était impensable de ne pas passer à la casserole, mais tout autant impossible de le dire. Moi, je ne l’ai pas dit, je savais bien que si je disais quelque chose, il y avait un tel déséquilibre que je serais la pute et lui, le séducteur ».

Plusieurs autres journalistes rapportent aussi leur agression. Souvent coincées dans un bureau, face au journaliste qui leur « saute dessus ». Toutes ont gardé le secret en partie ou bien ont eu du mal à considérer l’agression comme anormal au début. Les témoignages sont tous prescrits aujourd’hui.

Patrick Poivre d’Arvor « indigné »

L’ancien journaliste a été contacté par la rédaction du Monde. C’est son avocat qui fait remonter au média que Patrick Poivre d’Arvor déplore : « des témoignages à charge qui voudraient faire de (lui) un homme au comportement pressant à l’égard des femmes, voire irrespectueux de leur consentement. M. Poivre d’Arvor s’étonne et s’indigne de ces méthodes ».

Ce dernier avait accordé un entretien sur le plateau de du « Quotidien ». Ses explications n’ont pas su calmer les internautes. Il avait déclaré que « ce comportement, où il y avait des petits bisous dans le cou, des petits compliments, du charme ou de la séduction, n’est plus accepté par les jeunes générations ». Comme dans ces premières communications depuis la révélation du scandale par Le Parisien, PPDA dénonce une « campagne ignoble » dont il s’estime victime.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern