Harry et Meghan pourront-ils être présents aux funérailles du prince Philip?

Harry et Meghan pourront-ils être présents aux funérailles du prince Philip?
BelgaImage

Alors que la tension est maximale entre la famille royale et le couple Harry-Meghan, voilà que le prince Philip, grand-père d’Harry, est décédé. Même si l’heure est à la tristesse, il est possible d’imaginer que cette tragédie aide à retisser les liens. Mais pour cela, il faudrait que les Sussex quittent la Californie pour le Royaume-Uni, et cela s’avère un peu compliqué ces temps-ci.

Beaucoup d’incertitudes

Pour la grande majorité des observateurs de la presse britannique, Harry et Meghan vont bien entendu faire tout leur possible pour venir. Mais la première question qui se pose, c’est celle de la pandémie de Covid-19. En théorie, les voyageurs à destination du Royaume-Uni doivent faire une quarantaine de 10 jours. Est-ce qu’Harry et Meghan auront le temps de venir à Londres, d’en faire une et d’assister aux funérailles ? On peut imaginer qu’une solution soit trouvée, surtout que les chiffres épidémiques sont à nouveau bas, que ce soit au Royaume-Uni ou en Californie.

Deuxième souci : la grossesse de Meghan. Elle devrait accoucher d’ici l’été, mais la date précise n’a pas été révélée. « Elle devra donc demander conseil à ses médecins pour savoir si elle peut voyager en toute sécurité », juge une source proche du couple. Est-ce que Meghan sera forcée de rester aux Etats-Unis et de laisser partir Harry à Londres tout seul ? C’est la question que se posent les tabloïds britanniques aujourd’hui. Un ami du prince estime en tout cas que la présence du prince ne fait que peu de doutes. « Harry fera absolument tout son possible pour rentrer au Royaume-Uni et être avec sa famille. Il ne voudra rien de plus que d'être là pour sa famille, et en particulier sa grand-mère, pendant cette période horrible », déclare-t-il.

Dans ce cas, il faudra encore faire face à un dernier défi : l’accueil d’Harry (voire de Meghan) au Royaume-Uni. Suite à leur interview polémique avec Oprah Winfrey, un sondage YouGov a noté que 22% des Britanniques soutenaient Harry et Meghan (voire 48% chez les 18-24 ans) et 33% le reste de la famille royale. Le prince n’avait que 45% d’opinions positives à son égard et 48% négatives. Pour Meghan, ces chiffres sont respectivement de 31% et 58%. Les tabloïds ne manqueront donc sûrement pas de parler de leur venue si cela se concrétisait. Ensuite, quel serait l’accueil de la famille royale envers eux ? Serait-il plus apaisé ou mauvais ? Rien ne permet de le dire pour l’instant.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern