Sophie Davant revient sur les excès de Pierre-Jean Chalençon: «Il n’en a fait qu’à sa tête»

Sophie Davant revient sur les excès de Pierre-Jean Chalençon: «Il n’en a fait qu’à sa tête»
MAXPPP

« L’affaire des dîners clandestins à Paris » fait grand bruit depuis plus d’une dizaine de jours maintenant. Plusieurs personnes, dont le collectionneur célèbre Pierre-Jean Chaleçon, sont accusées, depuis la diffusion d’un reportage sur M6, d’avoir organisé des repas clandestins rassemblant plusieurs dizaines de convives, dont des anciens ministres. Une enquête a été ouverte sur le sujet – et est toujours en cours – et avait mené à des perquisitions au Palais Vivienne de Pierre-Jean Chalençon ainsi qu’au domicile du restaurateur Christophe Leroy. Les deux hommes avaient ensuite été placés en garde à vue, avant d’être relâchés.

L’exubérant collectionneur avait raconté que ces dîners étaient faux, plaidant l’humour et parlant même d’un poisson d’avril. Cependant, le chef Leroy a bien assumé, de son côté, la tenue de ces repas clandestins. Pierre-Jean Chalençon se retrouve donc dans la tourmente, et ce n’est pas la première fois.

« Je lui disais de faire attention »

En effet, ses excès lui ont déjà coûté sa place dans l’émission « Affaire conclue ». De 2017 à 2020, le fan de Napoléon y était acheteur, aux côtés de Julien Cohen et Caroline Margeridon notamment. Mais la production l’a évincé après plusieurs dérapages et polémiques. Un renvoi qui avait déçu Sophie Davant, présentatrice du programme d’enchères, devenue une proche de Pierre-Jean Chalençon. Elle a raconté à Télé Loisirs avoir mis son ami en garde plusieurs fois : « Je lui disais toujours de faire attention. Parce que lorsqu’on s’adresse à 2 millions de téléspectateurs, on a une vraie responsabilité. On ne peut pas faire et dire n’importe quoi ». Mais d’après Sophie Davant, le collectionneur ne l’a jamais écoutée : « C’est aussi simple que ça. Il n’en a fait qu’à sa tête ».

Pourtant, la présentatrice garde de l’affection pour le grand fan de Napoléon, qui a « un côté spontané et proche de l’enfance » qu’elle aime beaucoup. C’est aussi pourquoi elle trouve regrettable que Pierre-Jean Chalençon ne soit pas resté plus sur la retenue et considère son éviction de « Affaire conclue comme « du gâchis ». « C’est quelqu’un qui aurait pu tellement apporter par ses connaissances et sa folie s’il avait su se gérer. Et là hélas, je suis triste parce que je trouve qu’il s’enfonce dans des excès qu’il pourrait éviter », a-t-elle confié.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern