«Affaire conclue»: le record atteint, une arnaque?

France 2
France 2

127.000 euros pour un miroir de Line Vautrin de 31 centimètres de diamètre. La somme est conséquente d’autant plus que la vendeuse venue le proposer l’avait acheté pour seulement 150 euros. À l’occasion du numéro spécial de l’émission qui se déroulait au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, les acheteurs étaient présents et bien décidés à lâcher quelques billets pour des belles pièces.

Au rendez-vous il y avait Caroline Margeridon, Damien Tison, Diane Chatelet, François-Xavier Renou et Stéphane Vanhandenhoven entre autres mais aussi des marchands, des collectionneurs et des antiquaires. Parmi eux se trouvait Benoit Charraudau, celui qui est désormais l’heureux propriétaire de ce miroir à 127.000 euros.

Trucage et arnaque ?

Le prix conséquent qui a battu tous les records de l’émission en a surpris plus d’un, dont les téléspectateurs. Ces derniers, toujours surpris par ce qui venait de se passer, n’ont pas hésité à parler d’« arnaque » ou de « trucage » sur Twitter. Des internautes estiment même que c’est une honte, simplement pour faire du buzz pour l’émission.

Pour dissiper les doutes, l’un des acheteurs, Damien Tison s’est exprimé à Télé Loisirs. Il explique notamment que la notion de « juste prix » est assez subjective et variable. « On ne sait jamais à quel prix on va revendre. Dans le cas précis de Line Vautrin, sa cote est ascendante… et il peut y avoir un effet Affaire conclue, alors… ».

Un jeu d’orgueil

En effet, la compétition pour récupérer la plus belle pièce est le moteur principal de cette émission. Dans une interview accordée à Soir mag, Stéphane Vanhandenhoven expliquait que dans cette compétition, le jeu et l’égo pouvaient beaucoup influencer les résultats des ventes.

Dans le cas de la « bataille » entre Damien Tison et Benoît Charraudau, qui a remporté le miroir, c’est justement cet égo qui a un peu joué dans la balance. Damien Tison explique : « Cela m’arrive aussi sur le plateau de la quotidienne ou dans les salles de ventes. Cela fait partie du jeu et de l’adrénaline ces enchères. Parfois on se laisse un peu emporter. Mais il y a une part d’instinct également. À chaque fois que j’ai dépassé mon budget initial, je m’y suis finalement retrouvé par la suite auprès de ma clientèle alors… ».

Visiblement, si la flambée des prix a fait sourciller des téléspectateurs, les acheteurs mais surtout la vendeuse s’y retrouvent et ne montrent pour le moment aucun remords.

 
  • Pourquoi William a viré Harry

    Depuis de longs mois, la rupture est consommée entre le prince William et le prince Harry. Même lors des funérailles de leur grand-père, ils n’échangent que peu de paroles. En fait, les Cambridge et les Sussex sont brouillés depuis près de trois ans.

    Les deux frères ne se parlent plus depuis octobre 2018. Un livre jette un nouvel éclairage sur la véritable raison de la discorde – une trahison ! – qui a mené à la séparation des Cambridge et des Sussex, avant le Megxit…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • En pointillé: Romelu Lukaku

    belgaimage-177640834-full

    Artisan de la qualification de la Belgique pour le second tour de l’Euro, l’attaquant de 28 ans marque aussi les esprits. Mais qui est-il ?

  • Balade au bord de la Meuse à Profondeville.

    Points-nœuds: de belles balades à vélo en Wallonie aussi

    Au quotidien (notamment en ville), l’usage du cycle dans le sud du pays est à la traîne par rapport à la Flandre. Par contre, la Région a développé un beau réseau touristique de voies où les cyclos sont rois. Un point et un conseil livre.

  • A. Bertels - Handicap International

    La vie en fonçant!

    Léa Bayukela s’est catapultée vers les sommets avec sa médaille de bronze aux championnats d’Europe de parathlétisme en Pologne. Une sacrée gagneuse.

  • Mine de cuivre et de cobalt au Congo.

    Le trésor perdu du Congo

    Comment un pays aux ressources naturelles aussi riches est-il toujours l’un des plus pauvres du monde ? Erik Bruyland répond dans son ouvrage « Cobalt Blues ».