L’auteur de la gifle donnée à Emmanuel Macron avait «envisagé de lancer une tarte à la crème»

belgaimage-177335845-full
MAXPPP

Les images de la scène ont fait le tour des réseaux sociaux et des médias ces deux derniers jours. Emmanuel Macron, lors d’une rencontre avec la foule à Tain-l’Hermitage (Drôme) le 8 juin, a reçu une gifle de la part d’un homme présent parmi le public. Cet individu, identifié comme Damien Tarel, 28 ans, a été interpellé par les gardes du corps d’Emmanuel Macron, avant d’être placé en garde à vue avec un ami qui l’accompagnait à ce moment-là.

Ce jeudi, Damien Tarel, qui partage des « convictions politiques traditionnelles de droite ou d’ultra-droite », était jugé en comparution immédiate, et s’est donc exprimé sur son geste. Il a déclaré « avoir agi d’instinct » dans le but d’exprimer son mécontentement. Pourtant, le jeune homme a également expliqué aux juges qu’avec deux amis, il avait « envisagé de lancer un œuf ou une tarte à la crème » sur le Président.

Damien Tarel ne s’attendait pas à pouvoir approcher Emmanuel Macron de si près, et a admis que sa réaction était « un petit peu impulsive ». Mais « quand j’ai vu son regard sympathique et menteur qui voulait faire de moi un électeur, j’étais rempli de dégoût […] Je pense que Macron représente très bien la déchéance de notre pays. Il avait une démarche élective, ce qui m’a déplu », a-t-il ajouté.