Une petite ville de l’est de l’Ukraine troque son nom pour celui de New York

Une petite ville de l’est de l’Ukraine troque son nom pour celui de New York
Easyfotostock

Une petite ville située près de la ligne de front avec les séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine va désormais s’appeler New York, retrouvant son nom d’antan en vertu d’une résolution votée jeudi par le Parlement ukrainien.

«  Félicitations aux gens de New York, région de Donetsk », a réagi sur Twitter l’ambassade des États-Unis en Ukraine. «  Une raison de plus de célébrer nos liens étroits. Nous sommes de grands fans de votre nouveau/ancien nom ! », a-t-elle ajouté.

Plus de 300 députés ukrainiens se sont prononcés pour «  rendre son nom historique » à cette ville d’une douzaine de milliers d’âmes située à une trentaine de kilomètres de Donetsk, l’un des bastions des séparatistes prorusses, donnant ainsi leur feu vert à une mesure proposée par plusieurs de ses habitants.

Cette localité fondée au XVIIIe siècle – c’était alors un village – avait adopté le nom de New York un siècle plus tard pour une raison qui reste inconnue. Selon l’une des hypothèses citées par certains médias, elle l’a reçu de colons allemands qui s’y étaient installés.

En 1951, à une époque où l’Ukraine faisait partie de l’URSS et en pleine Guerre froide avec les États-Unis, il a été décidé qu’elle s’appellerait dorénavant Novgorodské, «  pour des raisons politico-idéologiques » avancées par le Parti communiste, selon une note d’explication accompagnant la résolution parlementaire.

Aujourd’hui, les États-Unis sont un soutien clé de l’Ukraine face à la Russie, qui a annexé en 2014 la péninsule ukrainienne de Crimée et est considérée comme le parrain militaire et financier des séparatistes en guerre avec les forces de Kiev dans l’est. Ce conflit a fait plus de 13.000 morts en sept ans.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Nos livres de l’été

    DR

    La rédaction du « Soir mag » vous recommande quelques lectures coups de cœur. Cette semaine, les trois conseils de Sophie Lagesse.