Qui est Glenn Viel, le successeur de Michel Sarran pour «Top Chef»?

BelgaImage
BelgaImage

Glenn Viel sera le grand successeur de Michel Sarran après sept ans en tant que membre du jury de « Top Chef ». Glenn Viel est la tête de l’Oustau de Baumanière dans les Baux-de-Provence. Il sera le quatrième jury de l’émission où il pourra montrer sa créativité.

Déjà des participations à « Top Chef »

Avant d’être chef, Glenn Viel se destinait à une carrière dans la maréchaussée avant de finalement se diriger vers les cuisines et de gagner ses trois étoiles en 2020 au Michelin. Le quadragénaire a été élu « chef de l’année » dans le magazine « Le Chef ». Glenn Viel voulait ensuite voir d’autres horizons et c’est dans la treizième saison de « Top Chef » qu’il va pouvoir s’essayer. Il avait déclaré à l’AFP : « Pour grandir, il faut voir ce qui se passe ailleurs. J’ai travaillé très dur (…). Maintenant j’ai envie de voir d’autres horizons ». Mais Glenn Viel connaît déjà un peu l’émission puisqu’il a participé à trois épisodes en 2019 et 2020.

Le Versaillais a ses goûts et sa grande préférence se tourne vers le cochon et le homard mais aussi le travail du beurre. Dans son restaurant étoilé de l’Oustau de Baumanière , le chef doit tenir une réputation qui tient depuis 1950. En effet, nombre de chefs d’état et personnalités se sont déjà assis à la table, de Humphrey Bogart, Sacha Guitry à Winston Churchill. Plus récemment c’est Barack Obama qui a franchi les portes de l’établissement.

Une démarche écolo

Pour mener son restaurant, Glenn Viel est accompagné d’une équipe d’une vingtaine de personnes et travaille avec des produits du verger, des ruches et du potager. Deux cochons traînent dans les parages pour assurer l’élimination des déchets et ainsi éviter le gaspillage alimentaire. Glenn Viel repense ses légumes pour en faire des sorbets et des chips.

Tout bon contenu va dans un bon contenu et le chef travaille avec des céramistes pour créer une vaisselle unique et locale car Glenn Viel a un leitmotiv : « ne pas faire venir une assiette qui aura parcouru des centaines de kilomètres ». Glenn Viel compte mettre en avant la créativité, les alternatives et les associations surprenantes. Le chef veut aussi du minimalisme et de l’efficacité dans l’assiette.

Le chef étoilé commence à connaître le milieu de la cuisine. Il a obtenu sa première étoile à 28 ans au Péron à Marseille. Il a aussi tenu les restaurants doublement étoilés à Courchevel avec le Kilimandjaro et Cheval Blanc. Enfin le chef est fier de son parcours. À l’AFP il confiait : « Personne ne misait sur moi au début. En réalité, il faut un déclic et simplement tomber sur la bonne personne », il ajoute à propos de « Top Chef » : «  J’espère dénicher un futur très grand. C’est une belle émission, on découvre des talents, c’est divertissant mais sérieux. Il y a des moyens, et cela rentre dans mes valeurs  ».

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?