«Je ne serai pas candidate à la présidentielle»: une ancienne vidéo d'Hidalgo refait surface

belgaimage-181418390-full
BelgaImage

Ce dimanche 12 septembre, Anne Hidalgo, maire de Paris, a officialisé sa candidature à l’élection présidentielle de 2022. Elle s’est dite prête à endosser la responsabilité de présidente, alors qu’à l’été 2020, elle martelait qu’elle ne se présenterait pas à la présidentielle.

« Je ne cesserai de le répéter : Paris me comble. Je ne serai pas candidate à la présidentielle », affirmait-elle précisément dans un entretien au Figaro en juin 2020. Des propos qu’elle confirmait fermement un peu plus tard au micro de « Quotidien ». « On archive, si vous êtes candidate en 2022… On garde ça en boîte », lui répondait le journaliste de TMC. Sûre d’elle, Anne Hidalgo affirmait qu’il pouvait archiver la séquence car elle était « quelqu’un de très clair ». « La présidentielle n’est vraiment pas quelque chose à quoi je pense », clamait-elle aussi sur France Inter.

Mais pourtant, Anne Hidalgo a changé d’avis, en un peu plus de 12 mois. « On était en pleine campagne des municipales », explique à France Info un proche de la maire de Paris, « Elle a répondu à cette question sincèrement. Ce sont les circonstances qui l’ont conduite à évoluer ». En effet, la candidate à la présidentielle a déclaré dimanche à France 2 qu’elle ne se projetait « pas du tout dans cette candidature » il y a un an d’ici, juste avant d’être réélue maire de Paris, mais que « beaucoup de femmes et d’hommes, d’élus, de représentants d’associations, de Françaises et de Français sont venus (lui) dire : ‘Tu ne peux pas échapper à cette responsabilité qui est la tienne’ ». De quoi la faire petit à petit réfléchir, jusqu’à la pousser à se présenter comme candidate à la présidentielle 2022.

 
  • Test – WRC 10: un grand cru

    WRC-10-FIA-World-Rally-Championship-Screenshot-Ford-Fiesta-WRC

    Après le neuvième volet décevant, surtout niveau finitions, la série WRC fait son retour avec cet épisode anniversaire qui surprend par la qualité de son contenu. Cette fois, c’est la bonne !