Neuf œuvres de Picasso cédées à la France par sa fille Maya

Neuf œuvres de Picasso ont été cédées à la France par sa fille Maya et feront leur entrée en 2022 dans les collections nationales au musée Picasso, a annoncé lundi la ministre française de la Culture Roselyne Bachelot.

Des toiles progressivement dévoilées

« C’est avec une profonde émotion que je viens célébrer l’entrée dans les collections nationales » de cette dation, a indiqué la ministre qui a évoqué un « évènement exceptionnel ». Cette « dation », qui compte six peintures, deux sculptures et un carnet de dessins qui appartenait au géant de la peinture, permet ainsi à Maya Ruiz-Picasso de s’acquitter de ses droits de succession en nature. Ces œuvres seront présentées dans leur intégralité au public à partir d’avril 2022.

A la conférence de presse lundi, au musée Picasso, à Paris, seule une œuvre a été montrée à la presse : un tableau cubiste de 1938 baptisé « L’enfant à la sucette assis sous une chaise ». D’après Olivier Widmaier Picasso, petit-fils de Picasso et présent à la conférence de presse aux côtés de sa sœur Diana, ce tableau représente sa mère Maya. Le tableau le plus ancien de cette collection date de 1895; il s’agit du portrait du père de Picasso, « Don José Ruiz ».

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?