Fait rare, Nicole Kidman a brièvement évoqué sa relation avec Tom Cruise

Belgaimage
Belgaimage

Dans les années 90, Nicole Kidman et Tom Cruise formaient l’un des couples les plus glamours de l’époque. Mariés en décembre 1990 après être tombés amoureux sur le tournage du film « Jours de tonnerre », ils ont vécu une idylle aux yeux du monde entier, avant de divorcer en 2001 en raison de « différents irréconciliables ». Mais depuis leur séparation, les deux stars sont rarement revenues sur leur histoire d’amour compliquée.

Fait rare donc, Nicole Kidman a brièvement évoqué cette période de sa vie dans une interview accordée au magazine Harper's Bazaar, rapporte BFM TV. « J'étais jeune. Je crois que j'ai trop donné! Peut-être que je suis devenue plus inquiète, mais j'essaye d'être le plus ouvert possible. Je préfère vivre de cette manière à présent. Je peux être sur mes gardes - j'ai été blessée -, mais en même temps je préfère être chaleureuse que renfermée », a déclaré l’actrice de 54 ans.

Nicole Kidman a continué en parlant de son mari actuel, Keith Urban : « Il m'a demandé quand nous nous sommes rencontrés la première fois, 'Comment est ton cœur?' Et apparemment je lui ai répondu, 'Ouvert'. »

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?