Affaire Epstein: la police arrête son enquête sur le prince Andrew

BelgaImage
BelgaImage

Les médias britanniques rapportent ce matin que l’enquête ciblant le prince Andrew est désormais arrêtée. Scotland Yard, la police britannique a pris cette décision après avoir entendu l’américano-australienne, Virginia Giuffre, la jeune femme qui accuse le prince Andrew d’agression sexuelle sur mineur.

Les accusations contre le deuxième fils de la reine d’Angleterre, portée par Virginia Giuffre, remontent à plus de 20 ans, alors que la jeune femme était mineure. Elle a finalement déposé plainte le 9 août dernier au tribunal fédéral de Manhattan, aux États-Unis. Virginia Giuffre explique que le prince Andrew était « l’un des hommes puissants » à qui elle a été « remise dans un but sexuel » en 2000 et 2002. La jeune femme avait alors 16 ans. Elle a été forcée dans un vaste réseau de trafic sexuel, mis en place par le financier Jeffrey Epstein. L’homme a été inculpé et mis en prison suite à des enquête sur ces trafics. C’est en prison qu’il s’est donné la mort en 2019.

Le prince Andrew a toujours nié les faits. Dans une interview accordée à la BBC en novembre 2019, il n’avait montré aucun signe d’empathie envers les victimes, ni n’avait remis en question son amitié avec Jeffrey Epstein. Il avait aussi été mis face à une photo de lui aux côtés de Virginia Giuffre, avec Ghislaine Maxwell en arrière-plan. Le prince Andrew avait mis en doute la véracité de la photo.

Depuis le dépôt officiel de la plainte, la famille et l’entourage du prince Andrew se sont complètement désolidarisés et ont affirmé que le prince Andrew ne devait pas retourner à la vie publique.