Accueil Soirmag Royal

Les SMS de Meghan Markle révélés au tribunal dévoilent ses motivations derrière la lettre à son père

Le procès entre Meghan Markle et Associated Newspapers Limited est en cours actuellement. Lors d’une audience, des SMS de la duchesse ont été dévoilés.

Temps de lecture: 3 min

Meghan Markle est actuellement en procès contre Associated Newspaper Limited. Lors des audiences, des SMS ont été dévoilés, révélant les démarches de la duchesse lorsqu’elle a écrit une lettre destinée à son père. Ce dernier avait décidé de ne pas assister au mariage de sa fille en mai 2018. Dans ses SMS envoyés à son ancien chef de la communication, Jason Knauf, Meghan Markle sous-entend que le prince Harry se fait « constamment réprimander » par son père. Elle explique aussi qu’elle s’attend à ce que la lettre fuite.

« Le catalyseur pour que je fasse cela est de voir la douleur que cela cause à H (le prince Harry, ndlr) » commence la duchesse de Sussex dans son SMS à Jason Knauf. « Même après avoir passé une semaine avec son père (le prince Charles, ndlr) et expliqué sans fin la situation, sa famille semble oublier le contexte – et en revient à « ne peut-elle pas simplement aller le voir et faire en sorte que cela s’arrête ? » ».

Meghan Markle continue et écrit : « Ils ne comprennent fondamentalement pas, donc au moins en écrivant, H pourra dire à sa famille… « Elle lui a écrit une lettre et il continue à le faire » ». La duchesse de Sussex explique vouloir ainsi protéger son mari des réprimandes venant de la famille royale. En prenant cette forme d’action, je protège mon mari de ces réprimandes constantes, et bien que cela soit peu probable, peut-être que cela donnera à mon père un moment de pause ».

Toucher les cordes sensibles

Dans ses SMS, elle explique aussi que la rédaction de sa lettre a été faite d’une certaine façon. Ainsi, elle a souhaité l’écrire à la main pour éviter que le texte ne soit coupé, de même dans sa mise en page pour ne pas retrouver des passages sortis de leur contexte. Dans l’un de ses SMS, elle explique aussi avoir fait bien attention aux choix des mots, comprenant que la lettre pouvait fuiter. « Évidemment, tout ce que j’ai rédigé l’a été en tenant compte du fait qu’il pourrait y avoir des fuites, et j’ai donc été méticuleuse dans le choix de mes mots » écrit-elle. Elle justifie aussi le choix du mot « papa » au début de sa lettre : « Étant donné que je ne l’ai jamais appelé que « papa », il est logique de commencer ainsi (même s’il n’est pas très paternel), et dans le cas malheureux où il y aurait une fuite, cela toucherait les cordes sensibles ».

La juge dans ce procès a déjà donné raison plus tôt dans l’année à Meghan Markle au sujet de la reproduction de l’article par Associated Newspaper Limited dans Mail on Sunday. Aujourd’hui, le tabloïd conteste cette décision. Le journal souhaite montrer que Meghan Markle a plusieurs fois tenté d’orienter l’opinion publique. Cette dernière a déclaré qu’elle avait fait un oubli lors de ses déclarations et qu’elle avait en effet participé à sa biographie non officielle.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

À la Une