Accueil Soirmag Royal

Le prince Harry prêt à attaquer le gouvernement anglais en justice

Le prince Harry demande une protection policière pour son voyage en Angleterre et est prêt à poursuivre le gouvernement anglais s’il n’accède pas à sa demande.

Temps de lecture: 3 min

Un nouveau conflit judiciaire est en train de couver au sein de la famille royale britannique. En effet, selon le Daily Mail, les avocats du prince Harry ont envoyé une lettre de « protocole préalable à l’action » au Ministère de l’Intérieur. Le prince Harry se déclare prêt à intenter un recours dans le cas où la protection du couple de Susses ne serait pas assurée lors de leur prochaine visite en Angleterre. Une requête hardie étant donné que le couple Harry et Meghan a renoncé à ses obligations mais aussi à ses privilèges royaux en décidant de quitter la famille royale britannique.

Au moment du « Megxit » en 2020, Harry et Meghan avaient dû renoncer à leur protection policière payée par le contribuable britannique pour passer par un service privé. Le couple avait engagé un expert en sécurité rapproché qui leur offrait ses services pour 7.000 livres par jour soit environ 7.800 euros. Une somme conséquente qui à terme creuse un trou dans les finances du couple.

La reine serait au courant de la requête de son petit-fils. Selon une source proche du dossier, le prince Harry estime que la décision de retirer sa protection policière est injuste : « Son argument est de dire que la loi a mal été interprétée et il a le sentiment que lui retirer sa protection est une mauvaise chose » déclare la source. Cependant, le prince Harry assure que ce service de sécurité sera bien payé de sa poche et non par le contribuable britannique.

Une première pour la famille royale

Selon le Daily Mail, cette initiative serait née suite à sa visite en Angleterre en juillet 2021. Sa protection policière avait alors été supprimée, ce qui n’avait pas été le cas lors de sa visite pour les funérailles du prince Philip. Si le prince Harry s’était rendu en Angleterre avec son propre service de sécurité, une équipe de Scotland Yard était tout de même venu compléter les effectifs.

Ce n’est pas la première fois que le prince Harry fait part de sa colère concernant les décisions autour de sa sécurité. Déjà l’an dernier, alors qu’il donnait une interview confession chez Oprah Winfrey, Harry avait déclaré : « Même si le risque ou la menace n’ont pas diminué, ma protection m’a été supprimée car nous avons changé de statut et ne travaillons plus comme membres actifs de la famille royale ».

Si une action en justice a lieu, ce sera alors une première pour la famille royale britannique. Aucun membre de la famille royale n’a poursuivi le gouvernement britannique jusqu’à maintenant. Affaire à suivre.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

À la Une