Accueil Actu Soirmag

Pizza: l’Italie en proie à une guerre culinaire

L’Italie est en proie à une guerre culinaire. Le milliardaire Flavio Briatore est allé de son commentaire en dénigrant la pizza napolitaine.

Temps de lecture: 2 min

À Naples, la pizza est une institution. La légende voudrait même que c’est dans cette ville que fût inventé la pizza margherita. Pour quelques euros, vous pouvez avoir une pizza avec une fine pâte, de la mozzarella, de la tomate, quelques feuilles de basilic. Pour le milliardaire Flavio Briatore, ancien directeur commercial de Benetton, d’écuries de Formules 1 mais également de restaurants, la pizza napolitaine n’est qu’une « brique de pâte avec une flaque de tomates ».

Pourtant, elle est surtout le pilier de la cuisine populaire, grâce à ses faibles coûts de production, au point d’être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

À Naples, la comparaison ne passe pas. L’Association des pizzaïolos napolitains parle d’« une trahison de l’héritage de la pizza ». Surtout venant d’un milliardaire qui vend des pizzas entre 15 et 115 euros dans ses restaurants.

Le journaliste Maxima Paquay explique un peu plus la situation dans « La question éco » sur Matin Première : « Qu’est-ce qui est le plus légitime ? Une pizza populaire à 4 €, protégée, légitimée par l’UNESCO. Ou une pizza de luxe vendue à Monaco ? (…) En réalité, les deux ont parfaitement le droit d’exister et trouvent manifestement chacune leurs clients », assure-t-il.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une