Accueil À table

D’où viennent les pasteis de nata?

L’histoire à table de la semaine.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 2 min

Quelles douces créations que ces « pasteis de nata » (« pastel » au singulier) qui subliment les palais les plus fins ! Vous les avez sûrement remarqués dans les comptoirs des pâtisseries portugaises : ce sont de petits flans ronds, fondus au cœur d’une pâte feuilletée, légèrement caramélisés au four, que l’on déguste tièdes, à peine saupoudrés de sucre glace ou de cannelle, en guise de dessert ou au moment du goûter. Les meilleurs, dit-on, sont ceux de Belém. Mais qui les a inventés ?

Ce sont les moines lisboètes du Mosteiro dos Jeronimos (monastère des Hiéronymites), construit dans cette ancienne banlieue de Lisbonne appelée Belém, aujourd’hui intégrée dans la capitale. Nous sommes alors au début du XVIIIe siècle. Les moines sont ravis de leur recette et font leurs délices de ce péché gourmand dont ils se réservent l’exclusivité. Double péché. Non seulement ils ne les vendent pas, mais depuis longtemps ils tiennent bien secrets les ingrédients qui les composent.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en À table

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs