Accueil Actu Soirmag

Une commune française doit verser 10.000 euros à Warner Bros après un festival inspiré de «Harry Potter»

La commune reconnaît ses torts mais laisse la porte ouverte à des négociations.

Temps de lecture: 2 min

Depuis six ans, la commune française de Grigny, près de Lyon, est devenue l’un des hauts lieux des amateurs de magie. La ville attire chaque année des nouveaux passionnés avec son marché et son événement. Lors de la dernière édition, les places ont dû été limitées à 15.000 personnes.

Mais Grigny a été poursuivi par Warner Bors, qui possède les droits des films sur « Harry Potter ». La compagnie a demandé à la commune 10.000 euros pour avoir utilisé des références au Petit sorcier. La ville de 9.5000 habitants reconnaît qu’il y avait bien des références dans son marché, à la saga connue dans le monde entier.

Il a donc fallu organiser un vote en urgence pour régler cette somme. Cependant, la commune a tout de même apporté une idée sur la table face au géant qui laisse rarement passer les inspirations autour d’« Harry Potter ». Après avoir réglé la somme, la ville et la Warner Bros ont convenu d’un partenariat, encore flou. Selon le Parisien, les négociations sont en cours.

L’événement de Grigny est un marché artisanal qui voit de nombreuses personnes se grimer en Ron ou Harry, les personnages de la saga « Harry Potter ». Des ateliers sont proposés de même que des représentations de magie.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une