Des amis du prince Charles accusent «The Crown» d’«exploiter la douleur de la famille royale»

Des amis du prince Charles accusent «The Crown» d’«exploiter la douleur de la famille royale»
BelgaImage

Aujourd’hui, les fans de « The Crown » vont enfin pouvoir profiter de sa quatrième saison. Cette fois-ci, les épisodes couvrent la vie d’Élisabeth II de 1977 à 1990, c’est-à-dire lorsque Margaret Thatcher est Première ministre. Mais il s’agit surtout de la période où le prince Charles épouse Diana et où William et Harry naissent. Et comme prévu, il s’agit ici d’un sujet sensible. « The Mirror » et le « Daily Mail » rapportent ainsi que les amis proches du prince Charles sont très remontés contre cette quatrième saison et ne manquent pas de la critiquer.

Des critiques qui attendent la série au tournant

Selon les témoignages récoltés par les tabloïds britanniques, ceux-ci considèrent que « The Crown » « exploite la douleur de la famille royale à des fins financières ». Ils assurent même que la série « trolle les Royals avec un budget hollywoodien » et ils contestent la présentation des faits. « Cela remue des choses qui se sont passées pendant des périodes très difficiles il y a 25 ou 30 ans sans penser aux sentiments de qui que ce soit. Ce n'est ni bien ni juste », commente une de ces personnes. Selon les deux quotidiens, le prince William serait lui aussi très peu enthousiaste à voir la séparation de ses parents représentée au cinéma.

Quant à la famille royale même, elle se refuse à tout commentaire. Elle reste ainsi dans la lignée de ce qu’elle a toujours fait jusqu’ici. En septembre de l’année dernière, juste avant la sortie de la troisième saison, le chargé de la communication de la reine Élisabeth II, Donal McCabe, avait précisé au Guardian que « la maison royale n'a jamais accepté de vérifier ou d'approuver le contenu de la série, n'a jamais demandé à savoir quels sujets seraient abordés et n'exprimera jamais de point de vue sur l'exactitude du programme ».

Depuis ses débuts, malgré l’effort de documentation, « The Crown » est continuellement scruté pour sa justesse historique et est critiquée au moindre écart. « Dans l’ensemble, ça raconte bien la véritable histoire mais, pour en faire une série, les scénaristes ont pris beaucoup de libertés plus ou moins graves », explique sur franceinfo à propos des trois premières saisons Joffrey Ricome, un créateur de podcasts spécialisé dans la vérification des faits racontés dans les séries. Il note par exemple un rôle romancé de l’époux d’Elizabeth II, le personnage déformé de Margaret (la sœur de la reine) et certaines scènes fictives comme le baiser entre le président américain Lyndon Johnson et Margaret.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern