«Les 12 coups de midi» accusés de favoriser le maître de midi avec une question presque insoluble (photo)

«Les 12 coups de midi» accusés de favoriser le maître de midi avec une question presque insoluble (photo)
BelgaImage

C’est une petite chanson qui revient souvent sur les réseaux sociaux. Selon certains, le maître de midi serait favorisé par la production de l’émission des « 12 coups de midi » en ayant moins souvent des questions difficiles. Ces affirmations sont niées en bloc du côté de TF1 mais voilà de quoi apporter un peu plus d’eau au moulin de ceux qui continueraient à le croire. Car ce mardi, une question piège a priori insoluble a été posée au candidat qui s’opposait à la championne en titre du programme.

Un piège quasiment indétectable

A première vue, la question est simple : « Par quel numéro commence le code postal de Villebois-les-Pins, dans la Drôme ? ». Avec un peu de connaissances en numéros de département, il est facile de répondre 26, puisqu’il s’agit du chiffre qui désigne la Drôme. Or les codes postaux commencent toujours par le numéro de département. CQFD et affaire pliée. Le candidat répond donc, confiant, 26 parmi les quatre propositions qui lui étaient données.

Oui sauf qu’en réalité, c’est une attrape. Parmi les 34.968 communes qui composent le territoire français, 24 ont un code postal qui ne correspond pas au département dans lequel ils se situent. C’est le cas de Villebois-les-Pins, situé dans la Drôme mais dont le bureau distributeur de courrier se trouve dans le département voisin des Hautes-Alpes, dont le numéro est le 05. Il fallait donc répondre non pas 26 mais 05.

Pour beaucoup d’internautes, il était impossible de répondre correctement à cette question, surtout que Villebois-les-Pins n’est pas vraiment la localité la plus connue de France. On ne compte d’ailleurs là-bas que… 16 habitants ! « C'est franchement sur le dernier duel que l'on voit que certains candidats sont favorisés! La réponse sur le village dans la Drôme est introuvable », dit une personne sur Twitter. « Monsieur Reichmann, avec tout le respect que je vous dois, je note que les champions sont plus que privilégiés au niveau des questions et cela fait longtemps que ça dure. Mais aujourd’hui la coupe est pleine avec la question sur la Drome, c’est scandaleux », proteste un autre. Quant au malheureux candidat qui a eu cette question, il n’a pas pu détrôner la championne.

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern