Rififi chez les Miss France: Sylvie Tellier répond aux accusations de «favoritisme» lancées par une candidate

BelgaImage
BelgaImage

Cette année, Miss France connaît quelques soubresauts  : une nouvelle polémique a éclaté chez les reines de beauté, lancée par l’interview de Gwenegann Saillard pour le quotidien français L’Est éclair. Dans les colonnes du journal, la Miss Champagne-Ardenne a la défaite amère. Elle pointe une élection « orientée » et « calculée » de bout en bout, comme l’épingle le Huffington Post. À la lire, elle n’aurait jamais eu la moindre chance de porter la couronne de Miss France 2021 et d’embrasser l’écharpe de lauréate  :

« Très vite, j’ai pu constater que les candidates ne sont pas sur un pied d’égalité. Tout dépend de la région qu’elles représentent. L’impression, partagée par beaucoup, est que les filles qui dépendent d’un ‘petit’ comité sont réduites à un rôle de figuration. C’est vrai pour la Champagne-Ardenne mais aussi pour l’Auvergne ou le Limousin, dont on se fout. À l’opposé, d’autres candidates sont favorisées, les filles du Nord et du Sud. À plusieurs reprises, j’ai eu le sentiment d’être mise à l’écart ».

« Manque de fair-play »

Des accusations qui ne sont pas tombées dans l’oreille d’une sourde. Sylvie Tellier a eu vent des propos de Gwenegann Saillard, qui a aussi déclaré ceci : « Le comité Miss France voulait terminer la compétition par un face-à-face entre deux blondes aux yeux bleus ». Les mots de trop pour la présidente du comité Miss France  ? Sylvie Tellier a en tout cas profité d’une interview accordée à Télé-Loisirs pour répliquer sur la forme, notamment au sujet des régions mises en avant ... ou non :

« Cela ne tient pas: la Bretagne est une grosse région, pourtant elle n’est pas dans le Top 15. Pas plus que le Nord-Pas-de-Calais. En revanche, le Limousin - que Gwenegann cite par ailleurs - est dans le Top 15. Le Limousin qui, l’année de l’élection de Vaimalama Chaves était dans le Top 5! Je peux tout à fait comprendre la déception d’avoir perdu, mais il faut se souvenir que Miss France est un concours, et que comme dans tous les concours, il n’y a qu’une gagnante. Dès le premier jour, je le leur dis et le leur répète. Mais une des choses que l’on apprend chez Miss France, c’est le fair-play. Et là, elle en manque... »

>L’improbable amitié entre Dorian de «Koh-Lanta» et Miss France 2021: «On s’est tout de suite trouvés»

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Ces instants où tout bascule

    Julien SANDREL copyright Bruno Levy

    Julien Sandrel publie un nouveau roman solaire. Pour lui, pas de doutes, « les petits bonheurs du quotidien sont plus importants que tout ».