«Il y a des moments où ça pète»: Iris Mittenaere dévoile l’ambiance qui règne chez les Miss France

BelgaImage
BelgaImage

Entre les Miss France, tout n’est pas toujours tout rose. Si le monde de la beauté a de quoi faire rêver, il n’en reste pas moins que les chamailleries ou mêmes les clashs existent. Ce samedi 19 décembre, il s’agissait du centenaire de l’élection Miss France qui se tenait, pour l’occasion au Puy-du-Fou. Pour ce centenaire, c’est Amandine Petit qui a été sacrée. Un anniversaire qui a réuni de nombreuses Miss France. L’occasion pour Iris Mittenaere de revenir sur l’ambiance qui peut régner entre ces reines de beauté.

>L’improbable amitié entre Dorian de « Koh-Lanta » et Miss France 2021 : « On s’est tout de suite trouvés »

« Entre Miss France, c’est comme une famille. Il y a des moments où tout va bien, et d’autres où ça pète », dévoile-t-elle dans une interview épinglée par 7sur7. L’ancienne Miss Univers y va de sa petite comparaison avec les fêtes de fin d’année : « C’est un peu comme un Noël en famille : il y a des disputes, des moments de joie, des retrouvailles, des explications. Mais on est toutes liées par quelque chose. Dans une famille, ce sont les liens du sang, et chez les Miss France, c’est cette expérience unique. Donc on ne va pas arrêter de se parler d’un coup ou s’abandonner. Lorsque ça pète, on finit toujours par se reparler, par arranger les choses ».

De son côté, Iris Mittenaere dit « s’entendre avec beaucoup de Miss » et avoir « de la chance ». Sa préférence irait à Camille Cerf : « Je pars en vacances avec elle, et au-delà de tout ça, on se connaît très bien. On habitait dans la même rue, on se voyait en dehors. C’est vraiment une amie ». Tout roule chez les Miss.

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.