Le professeur de l’ULB qui préparait un ‘examen de p***’ à ses élèves annonce finalement un meilleur taux de réussite que d’habitude

Le professeur de l’ULB qui préparait un ‘examen de p***’ à ses élèves annonce finalement un meilleur taux de réussite que d’habitude
Reuters

L’histoire a fait grand bruit ce week-end. Lors séance de questions-réponses (à distance) avec ses élèves de 3e année de Bachelier en Ingénieur de gestion vendredi, un professeur de l’ULB a oublié de couper son micro pendant la pause. Il était visiblement en compagnie d’autres personnes, et les étudiants l’ont alors entendu dire qu’il préparait « un examen de p*** ».

À la reprise de la séance, un élève alors demandé au prof s’il comptait effectivement faire « un examen de p*** » comme il l’avait dit. Le prof s’est alors excusé pour son « commentaire totalement inapproprié », expliquant qu’il était « sous l’influence de deux collègues de la RTBF ». En effet, Sud Info précise que le professeur en question serait directeur financier au service public.

Dimanche, nos confrères rapportent également que le prof concerné a annoncé que le taux de réussite de son examen, qui avait lieu à distance samedi, était de 60 %. Ce qui représente, selon ses dires, le second meilleur taux de réussite de ces quatre dernières années.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern