Indignation à Herstal où une professeure cote le physique de ses élèves sur TikTok (vidéo)

Indignation à Herstal où une professeure cote le physique de ses élèves sur TikTok (vidéo)
BelgaImage

L’objectif des professeurs, en temps normal, est de soutenir les élèves. Mais en l’occurrence, une professeure du Saint-Lambert Collège de Herstal a quelque peu oublié ce devoir. C’est ainsi qu’elle réalisé une vidéo sur les réseaux sociaux où elle s’est amusée à donner des notes sur le physique de ses élèves, le tout aux côtés de son propre fils.

Une vidéo « inacceptable » selon la directrice de l’école

En plus d’enchaîner les propos dégradants, voire assimilables à de la pure méchanceté, cette vidéo a été diffusée via le réseau social le plus populaire auprès des adolescents : TikTok. Sans surprise, cela est parvenu jusqu’aux élèves, ainsi qu’aux parents et à la direction de l’école. Le tout pile au moment de la rentrée scolaire.

Comme le montre RTL Info, les parents n’ont pas manqué de faire connaître leur mécontentement. « Elle ne peut pas rabaisser les gens comme ça, elle doit montrer l’exemple. Quand on voit déjà le harcèlement scolaire, et là on a une prof qui s’y met, je trouve ça très choquant », déclare une mère de deux enfants qui sont scolarisés dans l’établissement en question.

Face à la polémique, le pouvoir organisateur de l’école a promis de réagir. « Le contenu et la diffusion de cette vidéo me semble tout à fait inacceptable […] Le professeur a été entendu et nous sommes en train de mener l’enquête. Une fois que toute la clarté aura été faite, le pouvoir organisateur prendra bien évidement les mesures qui s’imposent », assure la directrice des deuxième et troisième degrés de l’école à RTL Info.

 
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern