«Les hommes blancs sont, dans l’inconscient collectif, responsables de tous les maux de la terre»: Camelia Jordana crée la polémique

«Les hommes blancs sont, dans l’inconscient collectif, responsables de tous les maux de la terre»: Camelia Jordana crée la polémique
BelgaImage

Le quatrième opus de Camelia Jordana ne sortira que le 29 janvier mais il fait déjà beaucoup parler de lui. En cause : une interview dans l’Obs où elle n’a pas mâché ses mots. Réputée pour son féminisme et sa dénonciation des discriminations envers les minorités, Camelia Jordana a remis le couvert en multipliant les reproches envers la gente masculine. Mais une partie de l’interview a concentré toute l’attention car elle y aborde la responsabilité de « l’homme blanc ».

« Si j'étais un homme, je demanderais pardon »

Interrogée sur la signification de ses nouvelles chansons, la chanteuse explique notamment une expérience traumatisante qui a influencé son regard sur les hommes, d’où la naissance de son titre « Si j’étais un homme ». Alors qu’elle est en trottinette dans les embouteillages, un taxi la percute en tentant de forcer le passage. Bien loin de s’excuser, ce dernier a fait tout le contraire : « Je l’ai regardé, interloquée, et il s’est permis de me gueuler dessus. J’étais furieuse en arrivant au studio et en me demandant: si j’avais été un mec haut de 2 mètres est-ce que cet homme se serait permis de rouler sur une trottinette et de hurler?”. “J’ai écrit cette phrase: ‘Si j’étais un homme’, et le reste de la chanson est sorti en 10 minutes ».

Mais c’est la suite de sa réflexion qui crispe une partie du public : « L'ensemble de ces chansons disent que si j'étais un homme, je demanderais pardon, je questionnerais les peurs, et je prendrais le temps de m'interroger. Car les hommes blancs sont, dans l'inconscient collectif, responsables de tous les maux de la terre ».

Peu de temps après la publication de l’interview, de nombreuses personnalités, surtout à droite, ont réagi de façon hostile à ses propos. La Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) dénonce pour sa part une « déclaration inconsciente ». De son côté, Camelia Jordana n’a pas réagi. Il y a deux jours, elle s’était simplement exprimée sur les réseaux sociaux en remerciant l’Obs « pour cette magnifique ouverture de la Culture ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern