Venue en jet privé à Washington, une émeutière du Capitole demande la grâce de Donald Trump (vidéo)

Venue en jet privé à Washington, une émeutière du Capitole demande la grâce de Donald Trump (vidéo)
Capture d’écran Youtube

Le 6 janvier dernier, le monde était sous le choc en voyant le Capitole de Washington envahi par les partisans de Donald Trump. Parmi ceux-ci, il y avait une femme, arborant fièrement un bonnet en l’honneur du président sortant : Jenna Ryan. « Vie ou mort, ça ne compte pas. Allons-y », disait-elle à ce moment-là sur les réseaux sociaux. Peu de temps après, elle écrit sur Twitter : « Nous avons pris d’assaut la capitale, c’était l’une des plus beaux jours de ma vie ». Aujourd’hui, la même militante a changé radicalement de ton. Se confondant en excuses, elle supplie Donald Trump de lui accorder sa grâce pour échapper aux retombées des événements du Capitole.

Des excuses qui font vite place à une défense de l’invasion au Capitole

Jenna Ryan, qui habite nord du Texas, s’est donc lancée dans une véritable opération de communication en multipliant les interviews dans les médias américains comme CBS11 et Fox4. « Je voudrais présenter mes excuses à toutes les familles qui sont touchées par tout le négatif et je voudrais juste dire que j'aime vraiment les gens », dit-elle.

De son point de vue, elle n’a rien fait de mal : « Je suivais ce qu'on nous demandait de faire. Il nous a demandé de venir. Il nous a demandé d'être là. Donc je faisais ce qu'on nous a demandé de faire ». « J'accomplissais mon devoir, ok? J'accomplissais mon devoir auprès de mon président. J'étais genre : "OK, on va faire irruption dans le Capitole", mais je ne pensais pas à des armes et des couteaux. Pour moi, c'était une manifestation. Je ne savais pas que des gens se faisaient tuer », ajoute-elle. Quant au fait qu’il était possible pour elle de manifester pacifiquement sur la plaine à l’extérieur du Capitole, elle n’en dit rien. Sur ce point, elle persiste à dire qu’entrer dans le Capitole pour empêcher la nomination de Joe Biden comme président représentait « quelque chose de noble ».

« Je pense que tout le monde mérite une grâce », estime-t-elle

Mais depuis ces événements, Jenna Ryan a vu débarquer la police chez elle. « C'était une expérience très étrange d'être arrêtée par le FBI », commente l’émeutière qui dit prier pour que Dieu la sorte de cette situation. Et ce Dieu, en l’occurrence, pourrait tout aussi bien porter le nom de Donald Trump puisqu’elle demande sa grâce. « Je risque une peine de prison. Je pense que je ne mérite pas ça », se plaint-elle, sans avoir conscience de l’affront porté au temple de la démocratie américaine, vu qu’elle est persuadée que Donald Trump a gagné les élections.

Mais Jenna Ryan ne demande pas une grâce que pour elle et en profite pour faire un appel encore plus large. « D'après ce que je comprends, chaque personne qui était sur place va être arrêtée, donc je pense que tout le monde mérite une grâce », plaide-elle. Quant à son cas personnel, elle conclut en disant : « Je me sens un peu flouée dans cette situation car je suis agent immobilier et cela a touché ma société. Ça a touché mon entreprise. On me calomnie partout sur Internet, partout dans le monde, partout aux infos alors que je suis juste une personne normale ». Une personne normale mais qui jouit quand même d’un bon train de vie grâce à son boulot de courtier immobilier. Pour aller au Capitole, Jenna Ryan n’avait ainsi pas hésité à rejoindre Washington avec un avion privé.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern