Hugo Clément accuse des influenceurs, dont David Antoine, de «propagande» pro-pesticides

Hugo Clément accuse des influenceurs, dont David Antoine, de «propagande» pro-pesticides
BelgaImage

Vous avez peut-être vu récemment passer un sombre nom peu connu du grand public : le Bonalan. Ce désherbant est menacé d’être bientôt interdit, ce qui a provoqué l’indignation de nombreux agriculteurs européens qui ont organisé une contre-attaque. Leur plan d’action : embaucher des influenceurs pour faire la promotion de leur produit. Et parmi ceux-ci, on trouve le célèbre animateur David Antoine. Or comme le relève Hugo Clément dans une story Instagram intitulée « Propagande », cette opération de communication passe sous silence toutes les raisons qui devraient amener à l’interdiction prochaine de ce produit.

Un message mensonger

Pour commencer, Hugo Clément prend un exemple : celui du Youtubeur Johan Papz. Sur une vidéo, celui-ci présente une sorte de reportage où il interviewe des agriculteurs faisant l’apologie de leur fameux « produit phytosanitaire » qui serait sans danger. Johan Papz conclut même avec une dénonciation des « responsables politiques français » qui ne feraient rien pour aider des agriculteurs qui n’auraient pas d’alternatives au Bonalan.

« C’est de la pure propagande », riposte Hugo Clément qui démonte l’argumentation pas à pas. Il rappelle ainsi que le Bonalan a été reconnu comme étant un produit « hautement toxique », ce qui a amené récemment la Commission européenne à envisager de ne pas renouveler son autorisation sur le marché. Contrairement à ce qui est affirmé, il existe de plus des alternatives au Bonalan, même si elles sont plus coûteuses.

Une stratégie bien ficelée

Le journaliste montre ensuite que cette opération de communication n’est pas le fait d’une initiative de Johan Papz mais d’un réseau franco-belge de lobbys. Johan Papz a en effet été recruté par l’agence de presse belge « The Louise Company », elle-même recrutée par l’association « Légumes de France » (qui est quant à elle membre de l’interprofession Interfel). C’est tout ce réseau de lobbys qui a organisé cette publicité pour le Bonalan.

Mais Johan Papz n’est pas le seul à avoir été in fine au cœur de cette stratégie. De nombreux autres influenceurs ont également été contacté pour faire la promotion du Bonalan et parmi ceux qui ont accepté, on trouve l’animateur belge David Antoine. Comme le montre ensuite Hugo Clément, Johan Papz a bel et bien été rémunéré pour sa participation. Est-ce qu’il en est de même pour David Antoine ? La question se pose.

Reste qu’en attendant, l’enquête d’Hugo Clément ne plaît pas à l’association « Légumes de France ». Celle-ci a riposté sur les réseaux sociaux avec un simple hashtag « Hugo qui ment ». « Gros niveau », a depuis riposté le journaliste.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern