Un chien attend six jours son maître devant l’hôpital où il est soigné (vidéo)

Un chien attend six jours son maître devant l’hôpital où il est soigné (vidéo)
Capture d’écran Twitter

Le 14 janvier dernier, un homme, Cemal Senturk, est victime d’une hémorragie cérébrale. Il est alors admis en urgence à l’hôpital de Trabzon, sur la côte turque de la Mer Noire. Mais son chien Boncuk, déterminé à ne pas laisser son maître seul, suit l’ambulance qui le transporte. Finalement, il arrive devant l’établissement, situé non loin de chez lui. Boncuk attend dès lors que Cemal Senturk sorte de l’hôpital en se positionnant à l’entrée, et ce pendant six longs jours.

Une attente interminable dans le calme

Tous les jours, la fille de Cemal Senturk reprend Boncuk chez elle pour ne pas le laisser tout seul. Mais au petit matin, le même rituel recommence encore et encore : l’animal s’enfuit et fonce rejoindre l’hôpital, toujours pour attendre sagement à l’entrée. « Chaque matin vers 9 heures, elle arrive ici et reste jusqu’à la nuit tombée. Elle n’entre pas. Quand les portes s’ouvrent, elle fait simplement entrer sa tête », raconte Mohammed Akdeniz, un membre du personnel de sécurité de l’hôpital.

Au bout de six jours, Boncuk finit par avoir la récompense tant espérée. Cemal Senturk est en chaise roulante mais il est autorisé à partir. Le chien ne manque évidemment pas de montrer sa joie et son soulagement en sautant à répétition sur son maître, lui-même touché par un tel signe d’amour. Les images des retrouvailles font depuis le tour des réseaux sociaux et ont été diffusées à travers le monde. « Elle est très attachée à moi et elle me manque aussi tout le temps », a confié M. Senturk.

 
  • Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel ort vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

  • Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.