Barbara Pravi réagit aux polémiques de l’Eurovision: «Si les Italiens avaient été disqualifiés, je n’aurais pas accepté la 1e place»

Barbara Pravi réagit aux polémiques de l’Eurovision: «Si les Italiens avaient été disqualifiés, je n’aurais pas accepté la 1e place»
ANP

Elle faisait partie des favoris de l’Eurovision cette année, et elle a terminé le concours européen à la deuxième place. Une performance attendue pour Barbara Pravi et son titre « Voilà », même si les bookmakers la voyaient déjà atteindre la première marche du podium. Une première place remportée par les Italiens du groupe de rock Maneskin, qui depuis leur victoire le 22 mai dernier à Rotterdam doivent répondre à des multiples polémiques.

En effet, le chanteur du groupe, Damiano David, a tout d’abord été suspecté d’avoir pris de la drogue en direct lors de la finale de l’Eurovision. Des images le montraient se pencher quelques secondes vers une table devant lui, comme s’il sniffait de la cocaïne. Cependant, après des tests anti-drogue, il s’est avéré que l’artiste n’avait pas pris de drogue lors du concours. L’affaire a fait grand bruit, et Barbara Pravi, qui aurait pu récupérer la première place de l’Eurovision si les Italiens avaient été mis hors concours, ne comprend pas un tel acharnement. « J’ai l’impression que la polémique n’est pas inhérente forcément à l’Eurovision mais à toute personne qui devient personnage public. Je ne comprends pas ce truc de vouloir faire chier le monde ! Quand j’ai vu la polémique, je me suis dit que c’était vraiment triste. Les Italiens n’ont rien demandé, moi non plus », a-t-elle confié à nos confrères de Sudinfo. D’ailleurs, « s’ils avaient été disqualifiés, jamais je n’aurais accepté la première place ! », a poursuivi la chanteuse, qui trouve que Maneskin a amplement mérité sa victoire, car « ils sont extrêmement connus, c’est super cool ce qu’ils font ».

Mais cela n’empêche pas le groupe italien d’être au cœur d’une nouvelle polémique. Le groupe néerlandais The Vendettas accuse maintenant les Italiens de plagiat. Selon les Néerlandais, le titre vainqueur de l’Eurovision, « Zitti E Buoni », « ressemble à s’y méprendre » à leur chanson « You want it, you’ve got it ».

 
  • Pourquoi William a viré Harry

    Depuis de longs mois, la rupture est consommée entre le prince William et le prince Harry. Même lors des funérailles de leur grand-père, ils n’échangent que peu de paroles. En fait, les Cambridge et les Sussex sont brouillés depuis près de trois ans.

    Les deux frères ne se parlent plus depuis octobre 2018. Un livre jette un nouvel éclairage sur la véritable raison de la discorde – une trahison ! – qui a mené à la séparation des Cambridge et des Sussex, avant le Megxit…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • En pointillé: Romelu Lukaku

    belgaimage-177640834-full

    Artisan de la qualification de la Belgique pour le second tour de l’Euro, l’attaquant de 28 ans marque aussi les esprits. Mais qui est-il ?

  • Balade au bord de la Meuse à Profondeville.

    Points-nœuds: de belles balades à vélo en Wallonie aussi

    Au quotidien (notamment en ville), l’usage du cycle dans le sud du pays est à la traîne par rapport à la Flandre. Par contre, la Région a développé un beau réseau touristique de voies où les cyclos sont rois. Un point et un conseil livre.

  • A. Bertels - Handicap International

    La vie en fonçant!

    Léa Bayukela s’est catapultée vers les sommets avec sa médaille de bronze aux championnats d’Europe de parathlétisme en Pologne. Une sacrée gagneuse.

  • Mine de cuivre et de cobalt au Congo.

    Le trésor perdu du Congo

    Comment un pays aux ressources naturelles aussi riches est-il toujours l’un des plus pauvres du monde ? Erik Bruyland répond dans son ouvrage « Cobalt Blues ».