La princesse Elisabeth en route pour une prestigieuse université britannique

La princesse a terminé sa formation militaire par un stage cet été chez les paras de Marche-les-Dames.
La princesse a terminé sa formation militaire par un stage cet été chez les paras de Marche-les-Dames. - ISOPIX

Le secret est bien gardé mais « Soir mag » annonce ce matin que la princesse Elisabeth, future Reine des Belges, devrait poursuivre, dès septembre, des études dans une prestigieuse université britannique. L’information n’est pas officielle, certainement parce que la princesse serait toujours en train de passer les dernières sélections dans cette université. Un examen d’entrée, comme tout le monde !

Elisabeth, 19 ans, a déjà accompli une partie de ses études secondaires en Grande-Bretagne. Elle a passé en effet deux années de scolarité au Pays de Galles, à l’UWC Atlantic College. Ensuite, elle a intégré durant une année l’Ecole Royale Militaire. Le but de cette formation, qu’elle vient de terminer, était de lui permettre d’acquérir des connaissances de base pour assurer son futur rôle de cheffe des armées. L’heure est maintenant aux études universitaires, visiblement dans un établissement exigeant. Dans quelle branche ? Une formation en sciences politiques ou en économie semblerait logique au vu de son futur rôle de Reine. Son père, le roi Philippe a lui aussi mené des études universitaires, aux États-Unis, décrochant un diplôme en sciences politiques à Stanford (Californie). À suivre !

 
  • Grand séducteur, Claude François aimait les très jeunes femmes.

    Claude François, sa part d’ombre

    Trois ans après la révélation de l’existence de sa fille cachée, une nouvelle enquête dévoile le goût du chanteur pour de très jeunes fans.

  • Le travail d’intégration permet une meilleure scolarité pour les élèves «dys». La tablette est un outil très utile.

    Apprendre à maîtriser les troubles «dys»

    Les enfants qui souffrent de dyslexie, dyscalculie, dyspraxie… sont souvent considérés comme distraits, rêveurs, peu intéressés ou agités. Ils seraient entre 3 et 7 %.

  • Environ 15% des colis proviennent de vendeurs en ligne qui ne sont pas enregistrés auprès de l’Union européenne : la TVA et des frais sont alors dus par l’acheteur au moment de la livraison…

    Achats sur internet : gare aux taxes

    Des prix parfois multipliés par trois une fois la livraison effectuée. Désormais, tout ce qui vient d’un vendeur hors Union européenne est frappé par la TVA et des frais. Conseils.

  • Il est encore temps de semer

    Shutterstock

    Que vous ayez un potager ou un balcon, il est toujours possible de semer quelques légumes pour l’hiver : à vous ensuite la salade de blé et la frisée aux lardons.