Vladimir Poutine se met en scène pour prouver qu’il est un mâle alpha (vidéo)

belgaimage-182096239-full
BelgaImage

A s’y méprendre, on pourrait croire à un Koh-Lanta version Sibérie, sauf que l’aventurier n’a rien d’un inconnu puisqu’il s’agit de Vladimir Poutine. C’est ce type de scène qu’a diffusé ce dimanche la télévision d’Etat russe, avec la bénédiction du Kremlin. Il pêche des poissons à la pelle, contemple les montagnes depuis leurs sommets, chasse du gros gibier sans broncher et termine sa journée autour d’un feu de camp. Le tout sans oublier ses talents de pilote au volant d’un gros véhicule ou d’un petit bateau. Bref, quel homme ! En tout cas, c’est l’image qu’il veut donner, comme pour faire oublier la tension qui règne en Russie.

Vladimir Poutine ou la puissance au naturel

Vladimir Poutine fait tout pour montrer son côté nature sauvage et qu’il n’a peur de rien. En témoigne une scène où le directeur d’une réserve naturelle explique que près de 600 ours se baladent dans la zone, non loin du fleuve Amour. Réponse stoïque du président : c’est « considérable ». Mais il sait aussi blaguer et s’émerveiller de ce qui l’entoure, comme quand il voit des animaux passer non loin de lui.

Selon le Nieuwsblad, ces images dateraient d’il y a un peu plus de deux semaines, lorsque des cas de Covid-19 ont été identifiés dans l’entourage de Vladimir Poutine et qu’il a dû se mettre en retrait. Le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, apparaît aussi lors de ce voyage de 72 heures.

Ce n’est pas la première fois qu’il se met en scène de la sorte. C’est même plutôt une habitude chez le président russe qui s’est déjà présenté en champion de judo, en pêcheur hors-pair, ou en aventurier de l’extrême dans la forêt sibérienne (à nouveau). Et ce sans oublier son attrait pour le piano !

Faire oublier les problèmes de la Russie

Le but manifestement ce dimanche était de montrer que le président va parfaitement bien. Car en parallèle, en Russie, ça ne va pas du tout. Depuis fin juin, le pays ne cesse de battre des records de décès dus au Covid-19, et cela ne se calme pas. Ce 26 septembre, selon les chiffres officiels, près de 800 personnes sont décédés là-bas et seuls 29% des Russes sont entièrement vaccinés (contre 73% des Belges).

Côté politique, ce n’est pas mieux. Ce week-end, plus d’un millier de Russes ont manifesté à Moscou pour dénoncer des « fraudes massives » lors des élections législatives de la semaine passée (où le parti présidentiel est arrivé premier avec 45%). L’opposant russe Alexeï Navalny accuse par ailleurs Google et Apple d’avoir supprimé son application consacrée aux législatives, à la demande des autorités russes, tout comme la messagerie cryptée Telegram.

Ce 24 septembre, Amnesty International a aussi dénoncé l’internement en psychiatrie pour une durée indéterminée d’un chamane sibérien opposé à Vladimir Poutine, Alexandre Gabychev. « Il est vraiment consternant de voir à quel point il est facile pour l’État, en usant des puissants moyens répressifs à sa disposition, de détruire la vie d’une personne qui ose exprimer pacifiquement ses opinions et critiquer les autorités », se désolé l’ONG. « Les traitements psychiatriques forcés sont une forme de torture et autres mauvais traitements », rappelle-t-elle.