Accueil Actu Télé

Denis Brogniart: «Je n’excuserai jamais les aventuriers qui ont triché»

Le présentateur de « Koh-Lanta » est revenu sur la dernière saison du jeu, et a livré quelques informations sur « Le totem maudit ».

Temps de lecture: 3 min

Mardi prochain, « Koh-Lanta » fera son retour sur TF1, avec une édition baptisée « Le totem maudit ». Au programme : 24 candidats répartis en trois équipes et un totem maudit, en plus du totem d’immunité classique.

Mais qu’est-ce que ce nouveau totem, « jumeau maléfique » du premier, va changer dans l’aventure ? Si le totem d’immunité garde la même valeur qu’avant en permettant d’éviter l’élimination à un candidat ou une tribu entière, « le totem maudit aura, lui, la responsabilité de jeter la malédiction sur l’équipe ou l’individu qui va perdre », a résumé Denis Brogniart auprès du Figaro. Ce nouvel élément sera présent du premier au dernier jour de l’aventure, « jusqu’à l’épreuve des poteaux », et les malédictions seront différentes tout au long du jeu.

Par exemple, l’animateur a confié que la première des malédictions serait un bracelet maudit, qui reviendra au perdant de la première épreuve. Il donnera un handicap – « je ne dirai pas lequel » – à chaque conseil auquel il participera et ce, jusqu’à la réunification. « Mais on peut aussi imaginer un désavantage sur l’épreuve suivante », a ajouté le présentateur de « Koh-Lanta ». « Et ce que je peux vous dire, c’est que les aventuriers ont joué avec ce totem maudit, ils s’en sont amusés ».

Pas de triche cette fois !

Une chose est sûre, c’est que Denis Brogniart croit en ce « Koh-Lanta : le totem maudit ». Il est notamment confiant par rapport au casting de cette saison (malgré une polémique concernant l’un des candidats, François), notamment car les 24 aventuriers sont « animés par un fair-play assez étonnant ». « Il n’y a pas de triche cette fois », a jugé bon de préciser le journaliste, revenant ensuite quelques instants sur l’affaire des dîners clandestins dans « Koh-Lanta : la Légende ».

« On a eu des actes de tricheries. Ils ont été caractérisés, et on a pris une décision forte puisqu’il n’y a pas eu de dépouillement entre les deux finalistes », a déclaré Denis Brogniart, se disant « autant déçu » que les téléspectateurs par cette drôle de fin d’aventure. « Mais on ne va pas en faire des tonnes, et revenir en permanence sur cette dernière saison ».

Pour repartir sur de bonnes bases, la production a tout de même renforcé son dispositif de surveillance sur le camp : « Bien sûr que c’est plus surveillé ! Le gardien, au départ, était là surtout pour assurer la sécurité des aventuriers. Effectivement, maintenant, on renforce […] On fait tout pour que ceci ne se reproduise plus jamais ». Bien qu’il comprenne et n’en veuille pas aux candidats qui ont triché – « Qui n’a jamais eu dans sa vie un moment d’égarement ? » –, Denis Brogniart ne pardonne pas spécialement les tricheurs : « Je ne les excuse pas, et je ne les excuserai jamais ». « Mais c’est tellement dur ‘Koh-Lanta’ », a-t-il rappelé.

Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une