Obsèques de Bernard Tapie: le superbe hommage de son petit-fils (vidéo)

Capture d’écran 2021-10-08 132937
Capture d’écran / BFMTV

Ce vendredi 8 octobre, les proches de Bernard Tapie, décédé dimanche dernier des suites d’un cancer, se sont réunis pour un dernier hommage à la Cathédrale La Major de Marseille, avant son enterrement. Un moment empreint d’émotion, marqué par les hommages de plusieurs membres de la famille de l’ex-directeur de l’O.M.

En entrant dans l’édifice religieux, les invités ont été accueillis par une chorale reprenant les paroles de « Phénix », une chanson écrite par Sophie Tapie pour son père. Louis Tapie, son petit-fils, s’est avancé devant le cercueil, trompette en main, pour interpréter le célèbre « Amazing Grace ». Un moment d’une intense émotion pour toute l’assemblée.

« Ta plus belle réussite est cette belle famille »

Rodolphe, autre petit-fils de Bernard Tapie, a quant à lui pris la parole pour rendre un dernier hommage à celui qu’il admirait tant : « Ta plus belle réussite est cette belle famille que tu laisses derrière toi. Avant ton dernier voyage, je suis si fier de t’avoir offert ton seul et unique arrière-petit-enfant, mon fils Hugo, 7 ans. Un mardi, avant un Paris-Manchester en Ligue des champions, il m’a dit ’Allez Manchester’. J’ai réussi, c’est un Tapie », a-t-il confié, non sans humour. Après leurs discours, chacun des petits-enfants a déposé une petite lanterne sur son cercueil.

Bernard Tapie sera inhumé, dans la plus stricte intimité, plus tard dans la journée au cimetière de Mazargues dans le 9e arrondissement près du stade Vélodrome.

 
  • François Chladiuk (à gauche) en compagnie de Walter Littlemoon venu tout spécialement à Lyon pour l’inauguration de l’expo.

    François Chladiuk, l’ami des Sioux

    Ce Belge possède une exceptionnelle collection de pièces indiennes historiques, exposée actuellement dans un musée de Lyon.

  • La fashion victim porte des vêtements à la mode, même s’ils ne sont pas beaux, accumule souvent de manière compulsive des articles et peut aller au contraire de la saison.

    De la fashion victim au feutre

    Dans un livre aussi dense qu’une garde-robe qui déborde, Martine Magnin et Mathilde de Jamblinne nous parlent chiffons avec passion. Extraits.

  • Face aux témoignage, Éliane Deschamps a toujours nié les accusations d’emprise.

    La gouroue qui voyait la Vierge

    En France, Éliane Deschamps se retrouve devant la justice pour abus de faiblesse. Elle a martyrisé les adeptes du groupe « Amour et miséricorde ».